0388 857 429L'Agence de Voyages est ouverte :
du lundi au samedi
de 10h à 12h et de 13h30 à 17h
Eval Voyages sur Facebook Eval Voyages sur Twitter Eval Voyages sur Google+
Découvrez notre sélection de bagages

Mexique Guatemala

< Retour
Mexique Guatemala 10/07 au 30/07/18
Mexique Guatemala 10/07 au 30/07/18


Disponibilités et tarifs

DatesDépartPrix TTC / PersonneRéservez
10/07 au 30/07/18Paris3 113,40 €Disponible : Réservez
06/08 au 26/08/18Paris3 113,40 €Disponible : Réservez

Descriptif du séjour

MEXIQUE :

  • San Christobal de Las Casas : fantastique explosion de couleurs et d'artisanat au marché de Santo Tomás, où les indiens descendent des hauts-plateaux pour vendre le produit de leur travail. Rencontre intéressante avec une ONG qui s'occupe des enfants des rues.
  • Palenque : immergé en pleine jungle, ce site Maya est sûrement le plus impressionnant.

 

GUATEMALA :

  • Tikal : après un passage de la frontière via Flores, en bus et en pirogue, nous voici au cœur d'un autre site Maya. L'atmosphère est envoûtante, entre une jungle sauvage, une nature dominée et une faune abondante. La montée au sommet des temples qui dominent la canopée restera un moment fort du voyage.
  • Lac Atitlan : visite des villages Tzotzils alentours. Balade en lancha (pirogue) pour la découverte des villages sur pilotis.
  • Quetzalenango : rencontre avec la population locale via une ONG locale. Ascension du volcan Santa Maria pour sa vue sur le Santiagito encore en activité !

Caractéristiques

MEXIQUE :

 

  • San Christobal de Las Casas : fantastique explosion de couleurs et d'artisanat au marché de Santo Tomás, où les indiens descendent des hauts-plateaux pour vendre le produit de leur travail. Rencontre intéressante avec une ONG qui s'occupe des enfants des rues.

 

  • Palenque : immergé en pleine jungle, ce site Maya est sûrement le plus impressionnant.

 

GUATEMALA :

 

  • Tikal : après un passage de la frontière via Flores, en bus et en pirogue, nous voici au cœur d'un autre site Maya. L'atmosphère est envoûtante, entre une jungle sauvage, une nature dominée et une faune abondante. La montée au sommet des temples qui dominent la canopée restera un moment fort du voyage.

 

  • Lac Atitlan : visite des villages Tzotzils alentours. Balade en lancha (pirogue) pour la découverte des villages sur pilotis.

 

  • Quetzalenango : rencontre avec la population locale via une ONG locale. Ascension du volcan Santa Maria pour sa vue sur le Santiagito encore en activité !

 

RETOUR AU MEXIQUE :

 

  • Puerto Arista / Playa Bocca del Cielo : étape balnéaire sous les palmiers au bord de l'océan pacifique. Participez au projet de protection des tortues de mer ! Plongez avec palmes, masques et tuba dans une eau à 28° C...

 

  • Mexico : découverte du palais présidentiel et des différents quartiers. Excursion à Téotihuacan : pour les fameuses pyramides de la lune et du soleil.

 

Soucieux d'un tourisme plus responsable, nous soutenons un projet de parrainage en partenariat avec l'université de Mexico.
En effet, 2 étudiants mexicains d'origine modestes seront intégrés à notre groupe de jeunes adultes et une partie du coût de leur voyage sera pris en charge par EVAL et leur université.

 

Mode de fonctionnement :

Nuits dans des hôtels simples type Auberge de Jeunesse ou en bungalow avec hamac.

Déplacements en bus locaux, notamment en 1ère classe sur les longs trajets de nuit.

Vol intérieur entre Mexico et Tuxtla (près de San Cristobal).

Repas en taverne et parfois autogérés le midi.

 

 

 

2 jeunes adultes

Vol Paris > Mexico 
+ vol intérieur

Transports locaux 
Vol intérieur : Mexico > Tuxtla

Petits hôtels simples 
Bungalow avec hamac

Repas pris dans des tavernes et parfois autogérés

 

 

Formalités :

Passeport valide 6 mois après la date retour.

 

Santé :

Pas de vaccin obligatoire. Hépatite A, Typhoïde et traitement antipaludéen conseillés.

Être à jour des vaccins habituels en France.

 

Généralités :

 

Intitulé officiel du pays : Etats-Unis mexicains

Capitale : Mexico

Superficie : 1 972 550 km²

Population : 106,68 millions d'habitants

Monnaie : le Peso mexicain

Langue officielle : l'espagnol et 62 langues locales

Religion majoritaire : 89 % de catholiques et 6% de protestants

Décalage horaire : quand il est 12h00 à Paris il est 05h00 du matin à Mexico (heure d'été)

 

 

Les questions que l'on se pose le plus souvent :

 

Comment vivent les Mexicains ? (Economie, niveaux de vie...)

Plages somptueuses, villes coloniales éblouissantes, parcs nationaux gigantesques, le Mexique regorge de paysages tous plus différents et attirants.

Le Mexique est largement influencé par son proche voisin (les Etats-Unis d'Amérique) et cela se ressent tant dans la culture mexicaine que dans le reflet de son dynamisme économique. On retrouve des éléments de la vie d'un américain mélangés aux traditions culturelles et historiques du territoire.

En effet, les USA, sont véritablement impliqués dans la vie économique du Mexique puisqu'ils absorbent 86% des exportations du pays. Cette dépendance devient lourde dans l'économie au risque de s'effondrer si l'économie américaine frémissait comme ce fut le cas en 2008-2009 lorsque l'économie mexicaine a subi de plein fouet le ralentissement économique des USA.

Malgré le fort développement qu'a connu le pays, les inégalités structurelles et le déséquilibre régional persistent. On remarque que le fossé se creuse entre le Nord où affluent les investissements, et le Sud sous industrialisé et à l'agriculture sinistrée. 
Il se développe dans tout le pays une véritable économie souterraine qui permet à des millions de personnes.

On estime que le secteur primaire représenterait 4% du PIB et qui emploierait 18% de la population active, l'industrie et le secteur des services (banque, assurance et tourisme) représenteraient quant à eux respectivement 26,5% et 69,5% du PIB et emploieraient 24% et 58% de la population active. Le tourisme est l'une des activités les plus importantes en terme d'emplois et de ressources pour le pays qui a largement investi en sa faveur.

 

Le coût de la vie est-il cher ?

Bien que le coût de la vie au Mexique tende à augmenter avec le phénomène de la mondialisation et de l'expansion du tourisme, la destination reste accessible aux voyageurs. Dans ce pays aux arts populaires, Mexique,  le pays possède une des plus grandes variétés d'objets artisanaux de l'Amérique latine. Vous pourrez facilement ramener des petits objets fabriqués par des artisans comme les Alebrijes (créatures imaginaires en papier mâché, qui trouvent leur origine dans les contes et histoires du sud du Mexique), les Arbres de vie (árboles de la vida : céramique en forme de chandelier à plusieurs branches, recouvert d'une multitude de petites figurines en argile), les bijoux en argent, les hamacs, les huipils (blouse typique brodée, portée par les femmes indiennes), les masques en bois, les rebozos (grands châles tissés rectangulaires, en coton ou même en soie), les fameux sombreros...
Les prix peuvent sensiblement évolués en fonction, de la saison, de l'affluence touristique et du cours du peso mexicain.

Vous pouvez vous tenir informer sur le cours de change du peso mexicain sur le site Internet : www.xe.fr

 

Et sur place qu'est-ce qu'on mange ?

Les piments... Vous aurez surement vous rendre compte qu'ils sont présents dans toute la gastronomie mexicaine. On recenserait plus de 250 variétés de piments ! Il ne faut pas hésiter à en manger, ils sont bons bien que piquants, et permettent de transpirer, d'éliminer les toxines et de faire fuir les moustiques dans ce pays où la chaleur peut parfois être harassante. 
On pourra certainement goûter à de fameux plats mexicains comme : la tortilla (galette à base de grains de maïs), le taco (tortilla garnie de viande de bœuf, de porc...), l'enchilada (tortilla fourrée de viande ou de poulet, de fromage et d'une sauce au piment, de tomate et d'oignons), la quesadilla(tortilla garnie au choix de fromage, viande, champignons, fleur de courgette (flor de calabaza), frite dans l'huile ou cuite sur une plaque, les chilaquiles (morceaux de tortilla frites avec des oignons, du fromage râpé, du chile rouge et de la crème fraîche), ou encore les tamales (rouleaux à base de semoule de maïs, de piment, de viande, cuit à la vapeur dans des feuilles d'épi de maïs ou de bananier), les frijoles (haricots noirs)...
On peut aussi citer les soupes qui en général précédent tout repas : la sopa azteca (avec des morceaux de tortilla grillée, les caldos (bouillons de poulet le plus souvent), le pozole (soupe traditionnelle avec maïs, viande, pois chiches)...

Dans les tous cas, les plats sont savoureux et très appréciés des voyageurs.

Quelle langue parle-t-on ?

Il n'existe pas de loi officielle qui établisse  l'espagnol comme langue officielle, pourtant celle-ci est utilisée pour tous les documents officiels et est parlée par la quasi-totalité des Mexicains. Il existe plus de 62 langues régionales qui sont reconnus dans tout le pays. Fabriquez-vous donc d'ores et déjà un petit lexique de conversation franco-espagnol. Et même si on pourra vous répondre en anglais un peu partout si vous ne parlez pas l'espagnol, cela fait toujours plaisir de rencontrer un voyageur qui fait l'effort de parler votre langue. « Buenos dias ! », « Bonjour ! ».  

Comment mettre toutes les chances de son côté pour rencontrer des Mexicains ?

Il est nécessaire d'observer quelques us et coutumes pour mettre toutes les chances de son côté :

- Le marchandage : Il existe une loi non écrite mais pratiquée de tous au Mexique, qui exige de tous de ne pas marchander dans tous les marchés (surtout pour les produits artisanaux). Si vous faites l'effort de parler quelques mots en espagnol, les artisans vous regarderont autrement et pourront peut-être vous faire une petite ristourne, sans jamais la demander pour autant...

- Ne soyez pas étonnez si vous rencontrez des hommes habillés
en pantalon noir moulant avec une veste très courte, brodés, chemise bouffante, sombrero et bottes à talons...les mariachis (musiciens)On en croise encore un peu partoutIls sont issus des volontés de la bourgeoisie mexicaine qui souhaitait égayer ses mariages avec des chanteurs et des musiciens.

- Le catch à la mexicaine (la lucha libre) : il tient une place prégnante dans la culture populaire. Il s'agit d'une représentation d'un  combat entre le bien et le mal incarnés dans deux catcheurs portants des masques et vêtus de costume très colorés et significatifs. Les masques sont particulièrement importants puisqu'un lutteur n'enlève jamais le sien. 
- Les férias, issues de la culture traditionnelle, elle célèbrent la venue d'un fruit de saison et donnent lieux à de grands rassemblement très festifs (corridas, courses de chevaux, combats de coqs, concours de beauté...).

 

 

 

Généralités :

 

Intitulé officiel du pays : République du Guatemala

Capitale : Guatemala

Superficie : 108 890 km²

Population : 14,1 millions d'habitants

Monnaie : le Quetzal

Langue officielle : l'espagnol

Décalage horaire : quand il est 12h00 à Paris il est 05h00 du matin à Guatemala

 

 

Les questions que l'on se pose le plus souvent :

 

Comment vivent les Guatémaltèques ? (Economie, niveaux de vie...)

Volcans en activité, lacs, jungles, villages séculaires perdus sur les hauts plateaux, côtes atlantiques et pacifiques, sites archéologiques... Le Guatemala n'a rien à envier à son voisin mexicain. Longtemps considéré comme la suite à visiter du Mexique, il est devenu une destination à part entière.

D'autre part, la culture guatémaltèque reste très largement issue de celle des Mayas puisque la grande majorité des habitants descend directement de cette civilisation. Ces populations ont su conserver leurs langues, leurs coutumes, leur folklore et leurs costumes particulièrement riches en couleurs.

D'autre part, le Guatemala est l'un des pays les plus pauvres du continent sud américain et les disparités régionales sont immenses.

Son économie reste principalement axé sur les exportations de café (6e producteur mondial), de canne à sucre, de banane, de cacao et de cardamome (25% du PIB et 50% de la population active).

En outre, les sécheresses qui frappent souvent le territoire entraînent de mauvaises récoltes et rendent l'agriculture encore plus fragile d'autant plus qu'il s'agit pour une grande partie des paysans d'une culture vivrière pour se nourrir.

Les principaux problèmes au développement de ce pays concernent la malnutrition, l'éducation, la santé, la pauvreté d'une manière générale ainsi que la corruption pour lesquels le gouvernement se retrouve bien trop souvent impuissant.

Le Guatemala compte aujourd'hui sur le tourisme qui est devenu une importante activité économique, générant une rentrée de devises équivalente à celle provenant de l'économie du café.

 

Le coût de la vie est-il cher ?

Le coût de la vie reste très intéressant pour les voyageurs venant d'Europe occidentale. Bien sur les prix peuvent fluctués selon la saison et l'affluence touristique dans certaines zones.

Vous pouvez vous tenir informer sur le cours de change du Quetzal sur le site Internet : www.xe.fr

 

Et sur place qu'est-ce qu'on mange ?

Au Guatemala, on trouvera de nombreux plats similaires à ceux goûter au Mexique comme lestortillas de maïs ou les enchiladas, les haricots noirs (frijoles), la soupe de poulet (caldo de pollo). Par contre a contrario du Mexique les plats ne sont que peu ou pas du tout épicés.

On pourra certainement tester les poissons fraîchement pêchés ou les fruits de mer et surtout les délicieuses crevettes (camarones). On pourra aussi noter le succulent tapado (région caraïbe), qui est une sorte de bouillabaisse de poisson, banane, crème de coco, herbes et épices.

Quelle langue parle-t-on ?

L'espagnol est la langue officielle. En revanche, nombre d'Indiens ne le parlent pas ou à peine.D'autre part, on recense près de 24 langues régionales d'origine maya comme le quiché, le cakchiquel, le mam ou encore le kekchi... Vous trouverez parfois des guatémaltèques qui pourront vous répondre en anglais. Munissez-vous donc d'un lexique de conversation franco-espagnol. Il est toujours agréable de rencontrer un étranger parlant votre langue (même approximativement car cela facilite les contacts). « Buenas noches ! », « Bonne nuit ! ».

 

 

Comment mettre toutes les chances de son côté pour rencontrer des Guatémaltèques?

Il est essentiel d'observer quelques us et coutumes guatémaltèques pour mettre toutes les chances de son côté.

- La religion tient une place prégnante dans la vie quotidienne des habitants. D'ailleurs Il est surprenant de constater la diversité des religions de ce si petit pays. Depuis les missionnaires espagnols, chaque arrivant a apporté une nouvelle foi. D'autre part les indigènes mêlaient leurs croyances ancestrales aux nouvelles importées.

- Le Guatemala a mauvaise réputation dans le domaine de la sécurité. Il faut simplement être attentif à ces affaires personnelles (argent et papiers d'identité) et ne pas porter de manière ostentatoire bijoux et vêtements de marque qui pourraient attirer l'attention de certains.

Enfin comme partout ailleurs, apprenez à connaître votre interlocuteur avant de le prendre en photo ou d'aborder des sujets tels que la politique ou la religion.

 

Séjours Conduite Accompagnée
Promotions EVAL
Séjours Conduite Accompagnée
Visages de Corse
Promotions EVAL
Visages de Corse
La Floride
Promotions EVAL
La Floride
La Californie de San Francisco à Los Angeles
Promotions EVAL
La Californie de San Francisco à Los Angeles
Haute Savoie: VTT, Free Ride et Mountain Bike
Promotions EVAL
Haute Savoie: VTT, Free Ride et Mountain Bike